Installer une arche fleurie

Sommaire

Une arche en métal ou en bois permet de mettre en valeur les plantes grimpantes de votre choix, y compris les grimpantes odorantes, et apporte un charme inégalable à votre jardin.

Cette fiche pratique vous explique comment installer une arche fleurie, que vous l'achetiez toute faite ou décidiez de la fabriquer vous-même.

1. Choisissez le bon endroit pour votre arche fleurie

Une ou plusieurs arches fleuries donnent immanquablement du charme au jardin et offrent des structures verticales particulièrement bienvenues si le jardin manque d'arbres.

Choisissez les meilleurs endroits pour installer une ou des arches :

  • À l’entrée du jardin, au-dessus de la grille, comme un signe de bienvenue.
  • Au-dessus d'un portillon séparant deux parties du jardin.
  • Au-dessus d’une allée : l’effet sera plus intéressant s’il y a plusieurs arches et non une seule.
  • Insérée dans une haie, pour une jolie façon de pénétrer dans une autre partie du jardin.
  • À l’entrée du potager : l’arche est alors particulièrement propice à l'installation de grimpantes annuelles sans prétention, comme la capucine ou le volubilis.
  • Adossée à un mur ou à une haie, créant alors un berceau de verdure et de fleurs (par exemple un berceau de roses) sous lequel un banc sera bienvenu.

Note : utilisez aussi des arches disposées de manière régulière et rapprochée pour créer un tunnel fleuri, sous lequel il fera bon passer à l'ombre.

2. Fabriquez ou montez votre arche

Cas 1 : construisez votre arche

Si vous souhaitez garnir votre jardin de plusieurs arches achetées dans le commerce, le budget nécessaire grimpera vite. De plus, vous pouvez préférer des dimensions différentes, spécifiquement adaptées à l’usage que vous voulez en faire.

Il est simple et peu coûteux de fabriquer une arche vous-même et elle sera probablement plus solide qu'une arche achetée dans le commerce.

Matériel nécessaire pour une arche de 140 cm x 45 cm x 240 cm

  • Pour la double arche elle-même : 2 fers à béton torsadés de 6 m de long et 10 mm de diamètre.
  • Pour les traverses horizontales reliant les deux parties de l’arche :
    • Si vous n’avez pas de fer à souder : 7 baguettes de châtaignier ou noisetier de 50 cm de long et du fil de fer torsadé.
    • Si vous disposez d’un poste à souder et souhaitez une arche extrêmement résistante : 7 morceaux de fer à béton de 50 cm de long et de 6 mm de diamètre.
  • Un pot de peinture extérieure pour métal de la couleur désirée.

Fabriquez l’arche

  • Courbez le fer à béton (il vaut mieux être deux personnes) de façon à obtenir une arche de 240 cm de haut et 140 cm de large à sa base : vous pouvez vous aider d'un patron aux bonnes dimensions.
  • Avec l'une des traverses prévues pour l'arche et un marteau, faites dans le sol deux trous de 40 cm de profondeur, espacés de 140 cm.
  • Retirez la traverse et enfoncez l'arche de 40 cm dans les trous.
  • Recommencez l’opération pour créer une seconde arche positionnée à 40 cm de la première.
  • Reliez entre elles les 2 arches par 7 traverses placées tous les 60 cm, en posant les premières à 50 cm du sol :
    • Si les traverses sont en bois, liez-les solidement à l’arche avec du fil de fer torsadé.
    • Si les traverses sont en fer à béton, soudez-les à l’arche en utilisant le poste à souder.
  • Terminez par deux couches de peinture.

Cas 2 : montez une arche achetée dans le commerce

Il existe dans le commerce des arches d’aspect différents :

  • 2 matériaux : métal la plupart du temps, mais aussi bois.
  • Différentes couleurs : vert, noir, marron foncé, couleur bois naturel (qui peut se peindre).
  • Différentes formes : arches arrondies la plupart du temps, mais aussi arches « en pagode » ou plates sur le dessus.
  • Par contre, peu de choix dans les dimensions : à peu de chose près, la plupart des arches vendues dans le commerce mesurent 140 cm de large × 45 cm de profondeur× 225 à 240 cm de haut.
  • Une large gamme de prix : de 50 à 200 € environ. Le prix est fortement lié à la qualité des matériaux.
    • Choisissez une arche de faible prix si vous voulez juste y faire grimper des annuelles.
    • Choisissez une structure plus solide, donc plus chère pour les autres plantes grimpantes (rosiers, clématites, chèvrefeuille…).
    • Choisissez la structure la plus solide possible si vous envisagez d'y faire grimper de la glycine, tellement vigoureuse qu'elle arrive à tordre les supports les plus résistants.

Montez l'arche fournie en kit et placez-la à l'endroit souhaité.

Généralement, l'arche repose sur 2 barres horizontales plates, percées d'un trou : enfoncez dans chaque trou une sardine métallique de 30 cm minimum que vous ficherez complètement dans le sol.

Note : les sardines ne sont pas toujours vendues avec l'arche, il peut être nécessaire de les acheter séparément.

3. Fleurissez votre arche

Choisissez les plantes pour garnir votre arche fleurie

  • Choisissez des annuelles pour une couverture fleurie légère et éclatante, que vous pourrez varier d'une année sur l'autre : capucines grimpantes, volubilis aux splendides couleurs, cobée aux clochettes violettes, suzanne aux yeux noirs, haricots d'Espagne, pois de senteurs grimpants.
  • Choisissez une couverture pérenne si vous êtes sûr de ce que vous voulez et si vous ne souhaitez pas avoir à renouveler les semis d'annuelles chaque année.
    • Rosiers grimpants et clématites sont les vedettes incontestées des arches fleuries. Vous pouvez d'ailleurs très bien les associer sur la même arche, un rosier planté d'un côté et une clématite de l'autre : les floraisons peuvent être prévues ensemble, ce qui donne lieu à des associations somptueuses, ou encore se relayer.
    • Autres possibilités : chèvrefeuille, jasmin, glycine (attention sa croissance est lente !), ou hortensia grimpant pour une arche située à l'ombre.

Note : pour une arche fleurie parfumée, privilégiez les roses au parfum prononcé, le chèvrefeuille, le jasmin ou encore la glycine à l'odeur délicate.

Plantez ou semez les végétaux choisis

  • Plantez ou semez toujours à l'extérieur de l'arche.
  • Plantez 2 végétaux, ou faites 2 semis, de part et d'autre de l'arche. Vous pouvez planter ou semer des végétaux identiques ou différents de chaque côté.

Note : en ce qui concerne les rosiers, l'association sur la même arche d'un rosier à grosses fleurs de style ancien et d'un rosier à petites fleurs est souvent très réussie.

  • Procédez comme pour la plantation ou les semis effectués au pied d'une façade.

Aidez les végétaux à grimper si nécessaire

  • Les rosiers ont besoin d'être attachés à leur support avec des liens : utilisez du raphia vert à cet effet.
  • Les clématites possèdent au contraire des vrilles qui leur permettent de s'accrocher sans intervention de votre part.
  • Les plantes volubiles, type volubilis, s'enroulent en principe elles-mêmes sur leur support, mais il est parfois nécessaire de leur donner un coup de pouce.

Entretenez les végétaux choisis

  • Entretenez les végétaux de la même façon que si vous les aviez plantés ou semés au pied d'une façade.

Ces pros peuvent vous aider