Comment faire un jardin japonais

Sommaire

Il n'y a pas un, mais des jardins japonais. Il en existe effectivement différents types, mais tous partagent certaines caractéristiques communes : présence minérale, point d'eau, peu de végétaux colorés, etc.

Aménager en jardin japonais un petit jardin de ville recevant peu de soleil est souvent une bonne idée. Dans un jardin plus grand, vous pouvez en transformer seulement une partie.

Cette fiche pratique vous explique comment faire un jardin japonais en respectant quelques règles simples et en choisissant bien vos plantes.

 

Zoom sur les caractéristiques des jardins japonais

Les jardins japonais sont des lieux calmes et sereins, favorisant la méditation. Dépouillés à l'extrême (comme le jardin de sable zen) ou plus végétalisés, ils ont en commun les caractéristiques suivantes :

  • Le minéral (rochers, gravier, ornements en pierre) est associé au végétal.
  • Le jardin japonais est presque toujours en grande partie à l'ombre ou à mi-ombre, l'ombrage étant propice à la quiétude et à l’apaisement.
  • Le vert domine, les autres couleurs sont utilisées avec parcimonie et les floraisons sont peu abondantes.
  • Il n'y a pas de gazon dans un jardin japonais traditionnel mais de la mousse.
  • L'eau est présente (bassin, fontaine) ou juste symbolisée par du sable ou des graviers ratissés pour former des « ondes ».

1. Délimitez l'espace

Que vous traitiez tout ou une partie de votre jardin, pensez d'abord à en délimiter l'espace. Par exemple :

  • Masquez les contours du jardin par des plantations d'arbustes à feuillage persistant.
  • Doublez tout ou une partie de votre clôture par des panneaux de bambous.
  • Plantez des haies de bambous et, plutôt qu'elles soient uniformes, choisissez-en de différentes variétés : hauteur, forme du feuillage, couleur des cannes, etc.

2. Dessinez le plan de votre futur jardin

Le jardin japonais est un jardin soigneusement pensé, où aucun élément n'est disposé au hasard. Il nécessite au préalable l'élaboration d'un plan.

Pour le concevoir :

  • Divisez l'espace en parties asymétriques.
  • Prévoyez des allées de cheminement, par exemple des pas japonais disposés au sein d'allées de graviers légèrement sinueuses.
  • En fond de décor, intégrez des plantations d'arbres, d'arbustes ou encore de bambous.
  • Aménagez des rochers par groupes de 3, en triangle.

Bon à savoir : le jardin japonais privilégie les nombres impairs, en particulier les nombres 3, 5 et 7. Cela concerne principalement les plantations et les rochers ou dalles de pas japonais qui doivent toujours être installés en nombres impairs.

3. Sélectionnez les végétaux de votre jardin japonais

D'une manière générale, dans le choix des végétaux, privilégiez les formes élégantes et misez sur le vert et les feuillages persistants.

Arbres convenant particulièrement au jardin japonais

Tous les arbres ne peuvent pas convenir au jardin japonais, voici donc une liste de ceux à privilégier :

  • Pin (pin blanc du Japon, pin noir du Japon, pin sylvestre nain, etc.), érable du Japon (acer palmatum) et cerisier du Japon sont des must.
  • Autres arbres possibles : cèdre du Japon, ginkgo biloba, sophora du Japon, amandier, hêtre, saule.

Arbustes

Agrémenter votre jardin japonais d'arbustes est indispensable, voici ceux que nous vous conseillons d'y planter :

  • Arbustes de terre de bruyère : magnolia stellata, rhododendron, azalée, camélia du Japon, andromède du Japon.
  • Autres arbustes : nandina domestica, ilex crenata, if, photinia, osmanthe, choisya ternata, fusain du Japon, fusain ailé, troène, pittosporum tobira.

Important : ne multipliez pas les floraisons colorées et échelonnez-les au fil du temps, car elles ne doivent pas se contrarier les unes les autres en culminant au même moment. Au contraire, chaque floraison doit attirer l'attention sur elle seule, sans concurrence immédiate.

Bambous

Voici comment agrémenter vos jardins japonais de bambous :

  • Utilisez des bambous moyens en haies ou en bosquets de 3 ou 5.
  • Plantez des bambous nains par groupes de 3, par exemple à proximité de la terrasse ou du point d'eau.
  • Privilégiez les espèces non traçantes pour conserver l'allure soignée du jardin.

Plantes basses

À part les iris qui ont droit de cité au jardin japonais, privilégiez les plantes non fleuries :

Note : espacez vos plantations de façon à ce que chaque sujet soit isolément mis en valeur. Le jardin japonais est l'inverse d'un foisonnement végétal.

Plantes couvre-sol

Afin d'imiter la mousse, typique des jardins japonais, plantez de l'helxine (à l'ombre) ou de la sagine (à mi-ombre ou au soleil mais en terre fraîche).

À savoir : helxine et sagine ne supportent pas le piétinement, mais sont parfaites entre des pas japonais. 

4. Créez un point d'eau

Le point d'eau est un élément indispensable au jardin japonais.

Si vous n'avez ni mare ni bassin, installez une simple fontaine à bascule en bambou (shishi odoshi). Ce type de fontaine est alimenté par une pompe. Une tige fine et creuse déverse un filet d'eau dans une tige de bambou. Sous le poids de l'eau, le bambou bascule avec un bruit sec caractéristique et se vide, généralement dans un bassin de pierre (tsukubai).

Dans les jardineries ou sur les sites spécialisés en ligne, vous trouverez en kit tous les éléments pour installer une fontaine à bascule.

5. Conservez un esprit zen

Le jardin japonais se caractérise par une atmosphère zen qu'il faut conserver au mieux :

  • Une lanterne japonaise en pierre est bienvenue, mais ne multipliez pas les éléments de décor ou placez-les loin les uns des autres.
  • Évitez les meubles de jardin en trop grand nombre, choisissez-les légers et discrets, dans des matériaux naturels (bois, bambou).
  • D'une manière générale, bannissez de votre jardin japonais tous les matériaux synthétiques.

Ces pros peuvent vous aider