Pas japonais en bois

Sommaire

Ils sont typiques des jardins zen et cheminent entre les végétaux, invitant à la paresse et à la contemplation… S’ils existent dans différents matériaux, les pas japonais en bois conjuguent plaisir de la déambulation et authenticité.

Le point maintenant.

Qu’est-ce qu’un pas japonais ?

Principe du pas japonais

Le pas japonais est une allée constituée de dalles, pierres plates ou tronçons de bois, serpentant dans un jardin.

À noter : les dalles, pierres ou tronçons sont disposées en quinconce ou en ligne courbe, de façon à ce que le pied ne foule pas l’espace végétal.

Les supports de déambulation sont espacés les uns des autres dans un but esthétique. 

Origine du pas japonais

Comme son nom l’indique, le pas japonais puise son origine dans les jardins japonais et remonte à plusieurs siècles.

À noter : les "tobi-ishi", littéralement "pierres de marche" évitaient aux geishas de souiller le bas de leur kimono à la saison des pluies et aux Japonais de marcher dans la poussière ou d'abîmer les jardins.

La disposition des pierres composant le pas japonais obéissait alors à des préceptes philosophiques bien particuliers.

La déambulation sur ces pas japonais permettait au promeneur d’accéder à la méditation par une marche lente et précautionneuse.

Remarque : significatifs de l’art du jardin à la japonaise, les tobi-ishi étaient disposés du plus grand au plus petit, accentuant la profondeur d’un espace ou renforçant les perspectives.

Pas japonais en bois dans son jardin

Des imitations trompeuses

Il est très difficile, voire quasiment impossible, de se procurer des pas japonais en bois dans les grandes enseignes commerciales.

Les jardineries et magasins de bricolage proposent de nombreux modèles de pas japonais en pierre reconstituée, résine et béton imitation bois.

À noter : l’illusion est telle que l’on peut aisément confondre un pas en bois avec sa copie en résine, faussement veinée et vieillie. Il est important de vérifier la composition du matériau sur l’étiquette, car l’imitation est souvent trompeuse.

Privilégier le "fait maison"

La solution est donc de récupérer des stères de bois après l’abattage d’arbres pour le débitage en tronçons.

Le diamètre des tronçons doit être d’au moins 30 centimètres, afin que le pied puisse reposer entièrement sur le pas.

Une épaisseur de 5 centimètres est recommandée pour un meilleur ancrage au sol et mieux supporter le poids du corps.

À noter : le bois doit être imputrescible et traité régulièrement contre les insectes xylophages.

Comment installer des pas japonais ?

  • La hauteur de l’équivalent du tronçon (+ 2 centimètres) doit être décaissée et partiellement recouverte de sable, afin d’assurer une meilleure stabilité de la pièce de bois.

Bon à savoir : le pas japonais n’est pas un saut d’obstacles… Les tronçons de bois devront donc affleurer le sol et permettre le passage de la tondeuse.

  • Le cheminement doit être défini bien avant la pose. Un tuyau d’arrosage permettra de délimiter au sol les courbes suivies par l’allée. Les pas pourront être matérialisés par des morceaux de feutre géotextile découpés pour mieux appréhender le résultat final.

À noter : il faut espacer chaque pas d’environ 40 centimètres pour une marche confortable.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider