Fabriquer un faux rocher

Sommaire

Le faux rocher est un moyen de créer des formes de roches à sa convenance, avec le coloris que l'on souhaite. L'opération s'avère beaucoup moins onéreuse que d'installer de vrais rochers, difficiles à transporter, à manipuler et dont on n'a pas toujours le choix de la forme et du coloris. D'autre part, il est aisé de construire des cascades sans trop se soucier des risques de chute de pierres car tous les faux rochers sont liés les uns aux autres avec des fers à béton et du grillage. L'application d'une peinture spécial béton donne un rendu assez naturel même si l'on ne possède pas de talents d'artiste.

Voici comment fabriquer un faux rocher.

1. Modelez la forme du faux rocher

Vous pouvez imaginer incorporer un rocher à un mur, créer une bordure de bassin, voire une cascade.

  • Observez les rocailles naturelles, prenez des photos et imaginez la forme générale de l'ensemble rocheux que vous voulez réaliser afin qu'elle paraisse la plus naturelle possible à l'endroit que vous avez choisi.
  • Faites éventuellement un croquis pour estimer la quantité de grillage à poule (ou de grillage en PVC) et de fers à béton nécessaires au maintien des rochers.
  • Utilisez des matériaux légers comme du papier journal, du polystyrène, des cartons pour façonner le volume du rocher.
  • Recouvrez ensuite la forme de grillage maintenu par des bouts de fil de fer. Si le rocher a un volume important et doit supporter du poids, renforcez-le avec de la ferraille solide (fers à béton 8 ou 6 mm, armatures pour béton…).
  • Formez grossièrement des creux et des bosses dans le grillage comme sur les rochers que vous avez pris pour modèle.

2. Recouvrez la forme du rocher avec du mortier ou de l'hypertufa

Vous pouvez ensuite utiliser soit du mortier soit de l'hypertufa pour recouvrir le grillage :

  • Le mortier classique se fait avec 3 volumes de sable pour 1 volume de ciment. Vous pouvez ajouter des pigments naturels ou du colorant spécial béton pour teindre le béton dans la masse et ajouter des nuances plus tard ou bien attendre son séchage pour le peindre intégralement.
  • L'hypertufa remplace un volume de sable par un volume de tourbe blonde tamisée qui donne ainsi une teinte plus brune. Il est aussi plus léger que le mortier. La mousse s'installe plus facilement sur ce genre de surface, donnant ainsi un aspect plus naturel. Les proportions de ses composants peuvent varier selon l'aspect souhaité.

Procédez de la manière suivante :

  • Muni de gants, mélangez les ingrédients secs dans une brouette ou un bac de maçon puis versez de l’eau tout en mélangeant jusqu'à l’obtention d’une pâte épaisse (si elle est trop liquide, rajoutez du ciment et du sable). Malaxez bien la pâte pour qu'elle soit homogène.
  • Muni de gants de maçon et d'une truelle, étalez le mortier ou l'hypertufa sur le grillage en partant de la base du rocher pour constituer une bonne assise. L'épaisseur doit être de 5 à 8 cm pour être suffisamment solide. Il est conseillé de faire ce recouvrement sur 2 jours de manière à sculpter la seconde couche sur une base déjà solidifiée.

Astuce : couvrez d'abord les rochers avec un mortier puis, après séchage, appliquez un hypertufa afin de varier les effets.

  • Laissez éventuellement un trou en dessous pour retirer le papier, carton ou polystyrène une fois que le mortier aura pris.

3. Structurez la surface du faux rocher

Vous pouvez donner un aspect rugueux et fissuré à vos faux rochers grâce à différentes astuces. Utilisez :

  • la truelle pour lisser ou créer des creux et des plis (comme des fissures) ;
  • une éponge que vous pressez sur la surface légèrement sèche ;
  • une feuille d'aluminium légèrement pliée, un chiffon rugueux ou encore un sac plastique froissé que vous appliquez sur la surface ;
  • une roche rugueuse suffisamment petite pour tenir dans la main que vous appliquez sur la surface pour donner son empreinte.

Lorsque la surface a commencé à sécher, passez à sec un gros pinceau rond pour gommer les aspérités trop importantes et évacuez les bouts de mortier.

Important : il ne faut pas que le mortier sèche trop rapidement pour éviter les fissures. Pulvérisez de l'eau si des fissures se forment et posez une bâche par dessus s'il fait très chaud.

4. Réalisez la patine du faux rocher

  • Lorsque le rocher est sec, prenez une brosse métallique et frottez les angles trop aigus. Appliquez un jet d'eau sous pression pour finir d'ôter les poussières et les particules avant de passer éventuellement à la peinture.
  • Appliquez une première couche de peinture pour béton au pinceau plat puis une seconde couche à la brosse de pouce ronde, en observant un séchage entre les deux. Utilisez une couleur claire et une couleur sombre, par exemple : gris et blanc, bleu métallique et terre d'ombre brûlée, terre d'ombre brûlée et ocre… La seconde couleur sera appliquée à sec (ne pas mouiller le pinceau) en chargeant très peu la brosse ronde pour créer des effets. Réalisez des projections de peintures avec un vieux pinceau durci ou une brosse à dent pour donner une patine réaliste.

Bon à savoir : une peinture acrylique ou alkyde suffit si le rocher est soumis à peu de contraintes. L'application d'une couche primaire d'accroche pour béton comme du gesso permet d'économiser la peinture, mais vous perdez l'intérêt de la couleur de base du mortier.

  • Appliquez un vernis de protection spécial béton (hydrofuge – oléofuge) afin d'imperméabiliser la surface du rocher. Il en existe à finition brillante ou mâte, selon l’effet recherché. Appliquez plusieurs couches et renouvelez l’opération tous les ans pour un effet durable.
  • Retirez papiers, cartons, polystyrène du rocher par l'ouverture.

Ces pros peuvent vous aider